La vie Communale

Historique

Connu en 1326 sous le nom de Saint Hilaire des landes, le village est alors constitué autour de l’église. De nombreuses fermes sont également installées dans les écarts et, grâce à la présence de plusieurs sources, chacune est pourvue d’un puit, mais les terres recouvertes de landes restent peut productives.

La paroisse relève de la seigneurie de La Tour, dont le château conserve longtemps la tour Eumond. Ce domaine comprend en 1518, outre cette tour, un manoir avec une cour, entouré de doubles douves , des vergers, divers jardins, étangs, bois et futaies, ainsi qu’une chapelle dédiée à Saint Jean.

A partir du 19è siècle, les landes sont défrichées, les landes épierrées, et l’utilisation de la chaux remplacée peut à peut par le fumier et les engrais chimiques, permet de remédier à l’acidité des sols.

Le groupement des terres et des cultivateurs restreint le nombre des exploitations, mais l’agriculture reste l’activité principale de la commune, produisant essentiellement du maïs, cultivé à des fins fourragères.

La commune porte son nom actuel depuis 1916.

Saint Hilaire du Maine fait partie du canton de Chailland et de la communauté de communes de l’Ernée.

Anecdotes liées aux archives de notre commune

Autre époque, autre gestion des ressources humaines :

Le 20 mars 1955, le conseil accepte une augmentation du salaire des « cantonniers »:

« Nombre d’heures par mois : 192 à 103,33 francs, sous conditions qu'ils acceptent de réduire leurs congés annuels et une augmentation du rendement du travail par une arrivée exacte sur les lieux de travail »

Autre époque, autre technique de travail :

A cette époque, les trous dans les chemins et les routes étaient bouchés avec des cailloux que les cantonniers piochaient et cassaient à la force de leurs bras dans les carrières du secteur.

Autre époque, autres élus :

Le 23 mars 1959, Monsieur Léon GUÉRIN est élu Maire et Monsieur Joseph ROBIEU est élu adjoint.

Le 1er avril 1960, Monsieur GUÉRIN démissionne de son poste de Maire.

Le 21 avril 1960, Monsieur Trillion Constant (de la Queucherie…) est élu Maire.

Autre époque, autres projets :

Le 6 mars 1960, le Conseil Municipal décide d'acheter la maison Labro (actuelle mairie) pour la somme de 1.525.000 francs (de l'époque). Destination prévue : cantine, recette distribution PTT …. une maison de retraite a aussi été envisagée. Compte tenu du montant de l’emprunt (10 millions de francs), le projet est abandonné.

Cette propriété Labro hébergeait un élevage de chiens et de visons (on y voit les parcs et les cases sur une carte postale); peu de gens y mettaient les pieds…

En février 1961, il est décidé d'affecter la maison Labro à la mairie.

Autre époque, autres employés communaux :

Le 1 juin 1960, Madame FOUBERT est nommée secrétaire de mairie ;

Le 1er mai 1961, Monsieur Yves MULOT prend ses fonctions d'employé communal.

Gérard POUTEAU